Comment j’ai trouvé un emploi à Barcelone

11407045_10204642443721191_5784564387503133487_n

Comment j’ai trouvé un emploi à Barcelone

Pour vous replacer dans le contexte, on est en décembre 2014, je viens de passer 6 mois aux Etats-Unis et au lieu de retourner vivre à Paris, je rentre au pays. A ce moment là, je suis partagée entre le désir de rester en Martinique et celui de repartir aux Etats-Unis. Je choisis de partir après 3 mois de vacances intenses lol.

 

Avant toutes choses, j’avais un budget de 800 euros par mois alors voyons ce qu’une grande fille comme moi peut faire avec ça…

 

Je veux vivre l’expérience New yorkaise!

 

A l’époque, un FDF>PARIS>NYC coûtait moins cher que FDF>NYC alors je passe d’abord par PARIS où je reste un mois à glander et faire du tourisme, logée chez un ami. Puis je change d’avis sur NYC, je n’ai plus envie de partir aux USA car je parle déjà anglais, alors pourquoi pas l’espagnol ou encore le portugais? Et là je trouve THE billet d’avion sur Kayak.fr…..

Un billet multi-destination PARIS>BARCELONE>RIO DE JANEIRO à 400€

WTF ??? 2 mois à Barcelone puis Rio…

10401421_10204735143398625_5566914443607234570_n

J’en parle à mon amie londonienne, Dominicka, rencontrée à Miami. Elle me rejoint une semaine à Paris, puis on s’envole toutes les deux pour BARCELONE. Je la vois à peine. Dominicka est déjà tombée amoureuse d’un hollandais rencontré à l’hostel… MDR !!!

Ce n’est pas la première fois que je vais à Barcelone mais cette fois, je reste deux mois, alors il faut que je trouve un logement et un emploi. Pas le temps de jouer à la touriste. 

Je passe une semaine à chercher un appart. Ce n’est pas de tout repos, je ressens même l’envie d’abandonner. Sur le moment, je ne me rends pas compte qu’une semaine à chercher un logement ce n’est rien. Mais j’étais à l’étranger et j’avais peur de ne pas pouvoir atteindre mon objectif rapidement.

Je ne trouve pas de logement car je n’ai pas de quoi payer 1 mois de loyer + caution. J’ai tout juste de quoi payer un mois de loyer 300-400€. Sachez qu’il est hyper méga simple de se loger à Barcelone à partir du moment où l’on a les moyens de le payer, ce n’est pas le parcours du combattant comme à Paris, pas besoin de dossier de 15 pages… Enfin, ici tout le monde vit en colocation, le prix des loyers a considérablement augmenté à cause de la crise financière et du tourisme.

 

Une belle rencontre

.

11169965_10204442752769042_6369159459436148066_nAlors que je suis sur le point d’abandonner, je rencontre Léonie à l’hostel (San Jordi et Saint Christopher, les deux hostels que j’ai fréquenté). Léonie est une allemande qui a le même âge que moi, 24 ans. Je lui fais part de ma recherche de logement et d’emploi, ce n’est pas simple de chercher les deux à la fois. Elle me parle d’une famille italienne qui est à la recherche d’une nanny pour deux mois. C’est pas trop mon truc les enfants, mais ça mérite réflexion car après tout c’est NOURRIE, LOGEE et PAYEE (80€ une misère mais bon, nourrie, logée pendant deux mois quand même…).

Je prends contact avec les parents qui m’avouent que le poste n’est pas vraiment pour travailler en tant que nanny mais plutôt en tant que professeur d’anglais. Ah bon !!!!! Les parents ont simplement besoin que j’apprenne l’anglais à leurs filles de 8 et 5 ans à domicile. L ’AU BAI NE !!!

MERCI LEONIE !

 

Deux mois… j’en veux plus !

 

L’aventure barcelonaise se résume à la vida loca. Party fiesta todas las noches mdr.

11167953_10204575823215720_3108939318085000696_nJ’accompagne les filles à l’école parfois le matin. Je reviens à la maison en faisant mon jogging sur la plage. Soit dit en passant, l’appartement de la famille est extrêmement bien situé, à une station de tramway de la plage et des plus grandes boîtes de nuit, à quelques minutes à pied du centre commercial, la Diagonale, non loin de l’arc de triomphe. Le reste du temps, je suis chargée de leur parler en anglais comme une grande sœur avec quelques heures de cours “magistraux”.

En journée, j’ai le temps de visiter la ville et de me faire des amis. Le soir je retrouve mes amis dans les bars et boîtes de nuit. Notamment, au Lime house, le repaire des allemands de Barcelone (j’ai beaucoup d’ami(e)s allemands, j’c pas comment)

Les bars de la rambla de la placa de catalunya.

Un bar latino hyper méga génial: Rey de copas que je découvre grâce à Jessica une amie colombienne rencontrée dans un arrêt de bus.

Boites de nuit: Bestial, Pacha, Opium, Shoko, et les pool party du W hotel le dimanche.

Super rooftop: Majestic hotel, Gran central hotel…11059987_10204596967224307_698245493287458758_n

Restaurant:  le restaurant Wok arc de triomphe pour des fruits de mer à volonté et pas cher, El nacional, plutôt chic.

Le marché de la Boqueria of course.

Le marché de Palo Alto, qui a lieu une fois par mois, et qui a été une très belle surprise, j’ai eu l’impression d’être aux USA, un peu bobo, un peu vintage, des food trucks beaucoup d’arts contemporains et un concert live, à ne surtout pas rater.

 

Avec Laureen au Majectic Hotel

Avec Laureen au Majectic Hotel

En juin, il existe un festival nommé La Semana de las Terrazas, traduction: la semaine des terrasses. Une semaine entière rythmée par des events qui ont lieu sur les toits des plus grands hôtels de la ville. Je suis une grande fan des rooftops (terrasses) alors j’ai kiffé ma race. C’était pile au moment où une copine de Paris était venue me rendre visite. Je l’ai traîné dans toute la ville, ma pauvre Laureen.

 

 

 

 

 

La fin

 

En deux mois à Barcelone j’ai connu pleins de bonnes adresses, je regrette tellement de ne pas avoir tout noté ! Je retiens surtout que Barcelone est une ville dans laquelle tout le monde peut y trouver son compte, si on cherche bien. Il m’a été très difficile de rencontrer des locaux, et le peu que j’ai connu n’était pas trop mon style de fréquentation, genre gothique toussa… je ne veux pas généraliser mais je crois que c’est plutôt ça leur style! Et puis, il y’a tellement de touristes ou de visiteurs comme moi, qu’on a plus de chance de tomber sur un étranger que sur un local.

Trouvez l’intrus !

 

 

D’ailleurs, j’ai connu un groupe d’étudiantes allemandes très bimbo qui m’ont fait rentrer dans les meilleurs endroits de la ville, les PLACE TO BE. Honnêtement, je vous souhaite de tomber sur des filles comme elles si vous êtes branchés fiestas.
Mon niveau en espagnol c’est nettement amélioré grâce aux livres et aux amis rencontrés sur place. Notamment Tito et Jessica.

 

 

 

 

Direction La Suède

 

Mon contrat de nanny/prof se termine mi-juin, il me reste deux semaines avant de partir pour Rio de janeiro, alors j’ai d’abord pensé à visiter l’Espagne, puis un de mes amis suédois m’a invité chez lui dans le sud de la Suède, moi qui rêvait de partir en Scandinavie, j’ai tout de suite accepté !

Le billet d’avion m’a coûté 150 euros avec un retour dans les temps à Barcelone pour repartir vers Rio en juillet.

 

 

La suite dans la deuxième partie…

 

img_4044

 

Betty Oopss
Betty Oopss
[email protected]

Blogueuse et Sociologue de formation, je fais mon "retour au pays" en lançant ma marque: The Martinican Way of Life®. Je suis devenue créatrice de mode suite à un voyage en Suède d'où m'est venue l'idée des couronnes de fleurs que je vends sur ma boutique en ligne.

1Comment
  • Severine
    Posted at 14:07h, 05 juillet Répondre

    Vite vite la suite !!!! L’article était passionnant

Post A Comment