J’ai rencontré l’homme de ma vie à MIAMI

charleston-5

J’ai rencontré l’homme de ma vie à MIAMI

On est à Paris, en juin 2014 et je pars vivre à Miami dans à peine un mois.

Très excitée de m’installer aux USA, mes sujets de conversations au travail ne tournent plus qu’autour de mon départ.

Si bien, que Khady, my best collègue ever, me demande:

“Stèph ! Et si tu devais changer de nom pour un autre à consonance américaine, tu choisirais quoi?”

A moi de répondre: “Je m’appellerais Stéphanie Jones, je trouve que ça sonne bien!” (Retenez bien ce nom pour comprendre la suite…)

 

NOTRE RENCONTRE

Voilà maintenant, deux mois que je suis à Miami. Je me suis faite des amies dont une camarade de classe (je prenais des cours d’anglais) avec qui je décide d’aller à South beach au Dream Night club.

Mais avant d’aller en boite, nous nous arrêtons sur Ocean Drive pour profiter un peu de l’ambiance Miami beach by night.

En pleine promenade, recherchant un bar sympa où “chiller”, deux trentenaires américains nous invitent à boire un verre sur l’une des nombreuses terrasses qui font la réputation d’Ocean Drive.

 

Ils ont l’air sympa, un verre n’engage à rien donc nous acceptons. Je m’assoie à côté de James (le plus mignon hihi) et mon amie prend le siège restant…

De discussions autour de notre école, nos pays respectifs et bla bla bla, nous apprenons à connaître nos nouveaux amis du Texas.

James est entrepreneur à Austin, il vient juste de revendre son site internet à une très grosse entreprise et s’apprête à lancer une application mobile révolutionnaire (haaa ces Américains de beaux vendeurs de rêves MDR)

Le courant passe bien et pendant près de deux semaines, nous nous voyons régulièrement tous les quatre. Sorties au restaurant, visite de Miami et bars branchés nous découvrons Miami autrement.

 

GROSSE SURPRISE

James doit partir en week-end en Caroline du sud chez des amis de longues dates pour une sorte de réunion des anciens amis (genre les trucs qu’on voit dans les films…putain les Américains sont de vrais caricatures d’eux mêmes parfois) Bref!

Il m’invite à venir avec lui mais je suis assez hésitante:

On est en Amérique, man pa konèt boug la, en gros c’est chaud de partir seule avec un gars que tu connais que depuis deux semaines…

Je lui explique que j’aimerais avoir une photocopie de sa pièce d’identité car on ne se connait que depuis peu. Il accepte.

 

Le gars m’envoie sa pièce d’identité et devinez ce que je découvre !!!!!

Il s’appelle JAMES JONES

What The Fuck

Mon nom américain !

Je sais que c’est un nom commun en Amérique mais quand même, quand même (laissez moi rêver)

Alors je montre tout de suite son nom à ma colloc’ et lui raconte l’histoire de Stéphanie Jones.

Elle crie: “OMG STEPHANIE IT’S YOUR AMERICAN HUSBAND” (oh mon dieu Stephanie c’est ton mari américain)

Pour ensuite me dire, “Don’t tell him anything, you’re gonna freak him out” (Ne lui dit rien, tu vas le faire flipper)

Bitch I’m not stupid !!!

 

CHARLESTON, SOUTH CAROLINA

charleston-1On fait un voyage magnifique de 13h en train entre Miami et Charleston. Nous sommes installés dans un wagon tout confort. Le train passe entre des paysages magnifiques de la Floride, de la Georgie puis Caroline du Sud, on passe même à côté d’une fête foraine c’est tellement l’Amérique typique que je m’étais imaginé que j’en suis bluffée.

Nous sommes accueillis par les amis de James, qui sont tous hyper sympa, et mariés à des thaïlandaises (le détail qui tue, j’ai tjrs pas compris).

Enfin bref, le week end se passe très bien, entre une visite de Charleston et la bouffe thaï, je m’y plais beaucoup.

En revanche, avec James, c’est compliqué… Enfin, il est adorable et semble beaucoup m’apprécier mais je n’arrive pas à me projeter…C’est peut-être mon “American Husband” mais je n’ai pas envie de me forcer! Donc de retour à Miami, je décide de tout arrêter.

 

Nous sommes restés amis et encore aujourd’hui il prend régulièrement de mes nouvelles.

 

 

Clique sur ma photo

photo-credit-eyefocus

et abonne- toi pour ne rien rater de mes prochaines histoires américaines.

 

LayerSlider encountered a problem while it tried to show your slider.Please make sure that you've used the right shortcode or method to insert the slider, and check if the corresponding slider exists and it wasn't deleted previously.
Betty Oopss
Betty Oopss
[email protected]

Blogueuse et Sociologue de formation, je fais mon "retour au pays" en lançant ma marque: The Martinican Way of Life®. Je suis devenue créatrice de mode suite à un voyage en Suède d'où m'est venue l'idée des couronnes de fleurs que je vends sur ma boutique en ligne.

No Comments

Post A Comment